Albert-Kahn, musée et jardin départementaux: Mécénat-privatisation

Vous êtes ici : Accueil › Musée › Mécénat-privatisation

Mécénat-privatisation

  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami


Le Département des Hauts-de-Seine a entrepris une politique culturelle affirmée en intervenant sur l’ensemble des activités représentées sur son territoire : musique, théâtre, danse, arts de la rue, éducation artistique, livre et cinéma, mise en valeur du patrimoine, archives départementales, acquisition d’œuvres d’arts… Des événements culturels sont ainsi régulièrement organisés à Albert-Kahn, musée et jardin à Boulogne-Billancourt.

Le Département des Hauts-de-Seine a ainsi récemment souhaité associer à son action des entreprises sensibles à cette démarche en leur donnant la possibilité de contribuer au rayonnement culturel du territoire des Hauts-de-Seine.

Une politique de mécénat pérenne a donc été mise en place afin d’accompagner la création et le développement de projets culturels stratégiques. A ce titre, Albert-Kahn, musée et jardin est pleinement inscrit dans le patrimoine historique, culturel et naturel du Département et s’inscrit dans le projet de la Vallée de la culture. (cf. présentation ci-dessous)

Soutenir les différents projets d’Albert-Kahn, musée et jardin vous permettra :

- de contribuer au développement d’un site d’exception sur les plans culturel, artistique et scientifique,

- d’impliquer vos salariés autour d’un projet d’intérêt général et de partager des valeurs fortes telles que l’ouverture, le partage des connaissances, la rigueur et l’universalité,

- d’affirmer votre identité en tant que mécène,

- de participer au rayonnement du territoire des Hauts-de-Seine et au développement de la « Vallée de la culture »

Définition :

Le mécénat d’entreprise se définit comme « un soutien matériel apporté sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre, ou à une personne pour l’exercice d’activités présentant un caractère d’intérêt général »

Depuis la loi n° 2003-709 du 1er août 2003 relative au mécénat, dite « loi Aillagon », les entreprises assujetties à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés bénéficient de conditions fiscales avantageuses au titre des dons qu’elles apportent dans le cadre du mécénat. Ainsi, en tant que mécène, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 60% du montant de votre don, dans la limite de 0,5% de votre chiffre d’affaires hors taxes. Au dessus de cette limite, l’excédent peut donner lieu à une réduction d’impôt sur les cinq exercices suivants (article 238 bis du code général des impôts).

Des contreparties, représentant jusqu'à 25% du montant de votre don pourront vous être proposées (accès privilégiés, visibilité en tant que mécène, mises à dispositions d’espaces…).

------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Par ailleurs, le Département des Hauts-de-Seine a souhaité ouvrir les espaces d'Albert-Kahn, musée et jardin au monde de l’entreprise, en donnant la possibilité à des partenaires de les privatiser pour l’organisation d’événements. Le Département souhaite ainsi valoriser ses espaces muséaux et leurs jardins de collection, cadres d’exception et encore inédits pour des manifestations privées.

Grâce à cette nouvelle offre, les entreprises et les institutions peuvent dorénavant organiser des manifestations privées pour leurs salariés ou pour des opérations de relations publiques au cœur du site prestigieux d'Albert-Kahn, musée et jardin à Boulogne-Billancourt.

Mécénat

Soutenez la rénovation et la restructuration d'Albert-Kahn, musée et jardin. Janvier 2015 - Août 2017


Le Département des Hauts-de-Seine a entrepris une politique culturelle affirmée, notamment autour du projet de la Vallée de la culture, qui entend relier tout au long de la vallée de la Seine les grands lieux culturels gérés par le Département. Albert-Kahn, musée et jardin est pleinement inscrit dans le patrimoine historique, culturel et naturel du Département et profite de cette volonté. La rénovation et la restructuration de ce site d’exception est l’un des projets phares de la Vallée de la culture voulue par le Département.

Albert-Kahn, musée et jardin s’est installé ces dernières années dans le paysage culturel français et  international. Sa fréquentation ne cesse d’augmenter au fil des ans et il fait aujourd’hui partie des dix premiers sites culturels les plus visités autour de Paris avec 150 000 visiteurs en 2011.

La rénovation et la restructuration d’Albert-Kahn, musée et jardin est aujourd’hui une étape essentielle pour ce site très fragile, au bâti dégradé. Visité par un public toujours plus nombreux le site n’offre pas des conditions optimales d’accueil. Ainsi, les espaces d’exposition actuels ne sont pas adaptés et limitent la programmation, du fait notamment de l’espace contraint. Par ailleurs, la configuration générale d’Albert-Kahn, musée et jardin ne permet pas d’assurer le bon fonctionnement du site.

Le site sera donc réorganisé à partir d’un projet muséal qui se déclinera en trois axes :

• le personnage d’Albert Kahn, homme de son temps, philanthrope engagé dans un combat pour la paix ;

• les collections « images » témoignant d’une volonté d’enregistrement des différentes réalités culturelles ;

• les jardins, synthèse poétique du projet philosophique d’Albert Kahn.

Afin de répondre aux exigences multiples de son public et d’assurer une meilleure mise en valeur de ses collections, Albert-Kahn, musée et jardin va améliorer son offre culturelle grâce à :

• des espaces d’exposition agrandis : un espace permanent, resituant les collections dans leur contexte, viendra asseoir une programmation d’expositions temporaires beaucoup plus ambitieuse ;

• un auditorium de 200 places et des espaces pédagogiques adaptés, permettant d’assurer une véritable politique des publics, afin d’élargir et de diversifier la fréquentation ;

• un centre de ressources documentaires destiné à l’accueil d’un public spécialisé et de partenaires scientifiques travaillant sur les fonds du musée ;

• des locaux administratifs suffisants pour regrouper l’ensemble des services ;

• des espaces de réserves agrandis pour des collections qui ont vocation à être enrichies.

La construction neuve fera l’objet d’une certification Haute Qualité Environnementale® et les bâtiments restructurés seront soumis à une démarche HQE®.

Les enjeux du projet de rénovation

Un des enjeux de cette rénovation est de redonner une visibilité au fonds patrimonial d’Albert-Kahn, musée et jardin et de toucher un public le plus large et le plus nombreux possible. Pour atteindre cet objectif, le musée devra réarticuler les différents aspects du site, montrer qu’ils forment un ensemble relevant de la même démarche intellectuelle et donner une cohérence à la fois sur le fond (orientations scientifiques et culturelles) et la forme (architecture, signalétique, parti pris muséographique).

Dates et chiffres-clés

Des études de faisabilité ont été menées, un comité scientifique créé et un concours d’architecture international lancé à l’été 2011 autour du projet. La date prévisionnelle de commencement de la maîtrise d’œuvre est estimée à début janvier 2013. Le délai de réalisation des travaux est de 30 mois, période de préparation incluse, pour une mise en service au 2e semestre 2017.

L’enveloppe financière prévisionnelle affectée aux travaux par le maître d’ouvrage est de 23 millions d’euros HT. L’objectif global de mécénat est de 2 millions d’euros sur 4 ans.

Vos contacts mécénat :

Manon Bohn / Chargée de mécénat
Tél : 01 47 29 41 48 / mabohn@cg92.fr

>> En savoir plus sur les projets de mécénat du Département des Hauts-de-Seine

Nos mécènes de projet


 

Pour son soutien en nature apporté au musée Albert-Kahn.

La Digigraphie - http://www.digigraphie.com/ 

Une sélection de reproductions d'autochromes est proposée aux visiteurs du musée. Les autochromes numérisées en haute définition sont imprimées dans le laboratoire du musée Albert-Kahn grâce au procédé mis au point par Epson, la Digigraphie®. Tirées sur du papier d'art chimiquement neutre avec les encres pigmentaires Epson UltraChrome™, les images ont une garantie de pérennité de plusieurs décennies. La gamme des reproductions se décline en plusieurs thèmes : les Archives de la Planète, les jardins et l'exposition en cours. Chaque reproduction est accompagnée d'une courte notice décrivant le sujet et d'un certificat. Les tirages au format supérieur (30 x 40 cm et 50 x 60 cm) sont numérotés, référencés et marqués de l'empreinte en relief du K d'Albert Kahn, authentifiant son origine et le respect de la charte Epson. Les reproductions d'autochromes sont en vente uniquement au musée Albert-Kahn.

 

 

Pour son mécénat en nature qui a permis de fournir au Département des portiques en bois pour mettre en valeur des photos représentant l'art japonais du Sumo au musée et jardin Albert-Kahn. En effet, dans le cadre de son exposition « Clichés japonais », le Musée Albert-Kahn a présenté au printemps 2011 l'exposition du photographe français Philippe Marinig intitulée « O Sumo San ». Emporial, l'art en jardin a conçu et réalisé les supports paysagers de l'exposition. 

Membres du Cercle des entreprises partenaires Vallée de la Culture


ISS Espaces Verts intervient dans le domaine de l’aménagement paysager de sites naturels et urbains. Il est spécialiste de la création, de la réhabilitation et de l’entretien des espaces paysagers, sportifs et récréatifs et accompagne également des projets d’aménagements paysagers intérieurs. Appartenant au Groupe ISS, leader sur le marché des Facility Services, ISS Espaces Verts a souhaité adhérer au Cercle des entreprises partenaires Vallée de la Culture en tant que membre Donateur.

 

Fondé en 1988, T.V.A. Group intervient dans le domaine de l’ingénierie technique. Situé à Antony, le groupe a souhaité s’investir auprès du Département des Hauts-de-Seine en devenant membre Donateur du Cercle des entreprises partenaires.


La société Trapèze, qui a été fondée en 1993, intervient sur tous les travaux du bâtiment et les prestations de nettoyage à accès difficile, en hauteur ou acrobatiques. Situé à Bois-Colombes, Trapèze a souhaité s'investir auprès du Département des Hauts-de-Seine en devenant membre Privilège du Cercle des entreprises partenaires et ainsi devenir l'un des ambassadeurs de la Vallée de la Culture.

www.trapeze.fr

La société Marcel Villette a rejoint en juin 2013 le Cercle des entreprises partenaires Vallée de la Culture en tant que membre donateur. Fondée en 1929, la Société Nouvelle Marcel Villette devient une référence dans la création et l’entretien d’espaces verts. Elle rejoint en 1985 la holding financière Joyeux, spécialiste du Bâtiment et du Génie Civil, et perpétue ses activités au service de l’environnement et du cadre de vie.


L’entreprise de création et d’entretiens des espaces verts en Île-de-France et Pays de Loire, Robert Paysagiste, a rejoint le Cercle des entreprises partenaires Vallée de la Culture en tant que membre donateur. En devenant membre du Cercle, Robert Paysagiste contribue au grand projet de la Vallée de la Culture et au rayonnement culturel et artistique du Département des Hauts-de-Seine.

 

Privatisation

Un site exceptionnel pour vos événements de prestige


Nous vous proposons d’offrir à vos invités un événement ou une soirée de prestige au sein d'Albert-Kahn, musée et jardin et organiser ainsi des petits-déjeuners, déjeuners, cocktails ou dîners, des conférences, des séminaires, des conférences de presse, des visites guidées privées des collections des musées et/ou de leurs jardins avec un conférencier.

Les espaces d'Albert-Kahn, musée et jardin peuvent être privatisés exclusivement le jour de fermeture du site au public, le lundi, sous réserve de la programmation culturelle.

La capacité d'accueil maximale du site est de 150-200 personnes.

La privatisation des espaces ne peut pas être envisagée pour un mariage.

Les demandes doivent être adressées à Florence Canel, Responsable de la cellule Mécénat / CG92 : locationespaces@cg92.fr"

 Téléchargez la plaquette de présentation

 Téléchargez les conditions générales de privatisation

Les espaces à votre disposition :

- L'espace muséal > Surface : 600 m² répartis entre le rez-de-chaussée (400 m²) et la mezzanine (200 m²). Capacité d’accueil : 150 personnes maximum.

- Le jardin japonais contemporainSurface : environ 2 000 m². Capacité d’accueil : 50-80 personnes maximum en déambulation. Il n’est pas possible de regrouper en même temps et au même endroit l’ensemble des participants compte tenu de la configuration de ce jardin.

- Le village japonaisSurface : environ 1 000 m². Capacité d’accueil : groupe de 30 personnes maximum en déambulation. Caractéristiques techniques : Pour des raisons de conservation architecturale, il n’est pas possible d’organiser des événements à l’intérieur des maisons traditionnelles japonaises qui sont très fragiles.

- Le PalmariumSurface : environ 50 m² exploitable – uniquement le carré central - sur un total de 345 m². Capacité d’accueil : 50 personnes maximum (personnel compris). Caractéristiques techniques : Pour des raisons de sécurité, les terrasses situées à l’étage supérieur du Palmarium ne sont pas accessibles. Un office pour les traiteurs est disponible dans le bâtiment voisin.

- Le jardin français et le verger-roseraieSurface : environ 700 m². Capacité d’accueil : 150-200 personnes maximum.

- Le jardin anglaisSurface : environ 970 m². Capacité d’accueil : 150-200 personnes maximum avec une protection à prévoir pour la pelouse (platelage) le cas échéant.

- Les forêtsCapacité d’accueil : 150-200 personnes maximum. Caractéristiques techniques : les forêts sont plutôt exploitables dans le cadre de déambulation.

Soirée Hermès


Ils nous ont récemment fait confiance : l’Agence Parti Pris (Pour Hermès)

En juillet 2012, l’agence Parti Pris  a organisé avec la société Hermès une soirée dans les jardins japonais Albert-Kahn pour présenter un parcours poétique et olfactif inspiré d’une de ses collections de parfums. Pour célébrer les dix ans de ses fragrances, la célèbre maison a souhaité mêlé l’art du parfum à l’univers des haïkus, en proposant des installations oniriques tout au long du parcours imaginé au cœur des jardins japonais.

 

 

 

 

 

© CG92 / O. Ravoire 

F.A.Q


Comment procéder pour privatiser les espaces d'Albert-Kahn, musée et jardin ?

Albert-Kahn, musée et jardin peut être privatisé pour les événements suivants : rencontres professionnelles, événements d'entreprises, petits-déjeuners, déjeuners, cocktails ou dîners, visites guidées sur mesure...

L’entreprise ou l’agence intéressée par la privatisation du site doit prendre contact avec la Direction de la culture du Conseil général des Hauts-de-Seine – locationespaces@cg92.fr –, qui gérera le dossier en lien avec les équipes d'Albert-Kahn, musée et jardin. Chaque demande de privatisation est étudiée en fonction de différents critères : nature du projet, qualité de la demande, nombres d’invités, dates souhaitées, disponibilité... Une fois le projet validé, l’entreprise ou l’agence est accompagnée dans la mise en place de son événement.

Quels sont les horaires de privatisation des espaces ?

Les espaces intérieurs et extérieurs, peuvent être privatisés le jour de fermeture du site au public, soit le lundi.

La privatisation des espaces est possible pour une journée (de 9h à 18h), une demi-journée (4h consécutives entre 9h et 18h) ou une soirée (4h consécutives entre 18h et 24h).

Le traiteur est-il imposé ?

Le musée ne dispose pas de traiteur attitré. L’entreprise ou l’agence peut faire appel au traiteur de son choix, sous réserve de son acceptation par le Conseil général et du cahier des charges techniques du site.

Est-il possible de privatiser les espaces pour un mariage ?

La privatisation des espaces ne peut pas être envisagée pour l’organisation d’un mariage.

Peut-on organiser une soirée dansante ?

En raison de la fragilité des sols et des jardins et de la qualification de monuments historiques de la plupart des espaces, il n’est pas possible d’organiser de soirée dansante.

Le site est-il accessible aux personnes à mobilité réduite ?

La totalité de l’espace muséal est accessible aux personnes à mobilité réduite. Un ascenseur permet d'accéder à l'étage.

Une grande partie des jardins sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, néanmoins, le jardin japonais contemporain comportent des allées qui présentent des reliefs accidentés parfois glissants et des passages rocheux peu ou pas accessibles aux fauteuils roulants.

Le site dispose-il d’un parking ?

Plusieurs places de stationnement publiques se trouvent à proximité d’Albert-Kahn, musée et jardin, avenue Jean-Baptiste Clément. Et deux parkings payants Vinci se situent à environ 10 minutes à pied : place George Clémenceau, et rue de La Bellefeuille.

Albert-Kahn, musée et jardin ne dispose pas de parking spécifique. Dans le cadre d’un événement privé organisé à Albert-Kahn, musée et jardin, nous vous recommandons de prévoir un voiturier pour assurer l’accueil de vos invités.

Pour la livraison de matériel, il est possible de stationner, le temps du déchargement uniquement, à l’entrée des jardins, située 1 rue des Abondances à Boulogne-Billancourt.

Quel matériel peut être mis à disposition dans le cadre d’une location d’espaces ?

Le site ne dispose pas de matériel, de mobilier ou d’éléments de décoration, pouvant être mis à disposition pour un événement privé.

Par ailleurs, l’organisateur doit se charger du matériel nécessaire pour faire des projections (films, PowerPoint, …).


1 2 3 4 5 6 7

Site Internet du conseil général des Hauts-de-Seine

albert-kahn.hauts-de-seine.net est un site du conseil général des Hauts-de-Seine